Attaque brutale contre Kinshasa House

Nous sommes profondément attristés de vous informer que le refuge de notre mère adolescente à Kinshasa a été brutalement cambriolé et dévalisé. Quatre mères adolescentes ont été victimes de viols barbares brutaux.

Le mardi 19 avril 2016 à une heure du matin, vingt (jeunes) hommes armés ont fait irruption de force dans la Maison de Kinshasa et ont bâillonné le gardien. Les mères adolescentes et leurs jeunes enfants ont été violemment traités, ligotés et enfermés dans deux pièces. La maison a ensuite été complètement pillée. Tout ce qui avait de la valeur a été pris : l’argent, les ordinateurs du centre de formation, les machines à coudre de l’atelier de couture, les valises et les vêtements. Quatre des résidents ont été brutalement violés par les voleurs.

Kuma Kabare (présent à Kinshasa à ce moment-là) a été prévenu à deux heures et demie par des riverains et s’est immédiatement rendu sur place. Avec l’aide de la police, il a secouru et secouru les femmes. Les femmes violées sont soignées à l’hôpital. En tant que conseil d’administration, nous avons immédiatement décidé d’héberger les résidents de la Maison Kinshasa ailleurs dans un endroit sûr.

C’est une expérience traumatisante et une humiliation ultime de vivre cette violence brutale. Cela a beaucoup plus d’impact que l’incendie de 2014. Ici, à l’ouest, nous avons des organisations telles que l’aide aux victimes, mais cette aide n’est pas disponible au Congo. Il faut « faire avec ce qu’on a ».

Partager cette actualité

Autres nouvelles